Créer un site internet

EN MARCHE VERS L’IMMOBILISME

 

Petite
    

 

 

  L’association Contribuables du Pays Royannais a invité Agnès Verdier-Molinié                         

Directrice générale de la Fondation pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques publiques  (ifrap)

       Experte reconnue ( médiatisée) vis à vis de nos finances publiques et de sa gestion

              MERCREDI  21 NOVEMBRE  17 h. au Palais des Congrès de Royan

                    à l’occasion de la parution en Octobre 2018 de son dernier livre

                                  «  EN MARCHE VERS L’IMMOBILISME »

                                                    

A g m

 

Au cours de la Conférence / débat , l’Auteure présentera son livre qui met en lumière  ( à travers de très nombreux exemples ) le tableau de l’ancien monde qui refuse de disparaître avec sa multiplication continue de dépenses publiques qui s’ accompagnent d’une pression fiscale dévastatrice !

 

Au plan National tout devait changer :  baisse des dépenses et des impôts,

 mais la réalité est bien différente!

 

C’est également ce que les Contribuables du Pays Royannais constatent avec le doublement des impôts et taxes locales par rapport à l’inflation  perçus par la C.A.R.A. et les Communes malgré  10 années d’intercommunalité qui aurait du faire diminuer les dépenses et les impôts locaux !

 

En supplément de l’ hyper-fiscalité nationale et territoriale, l’ importante augmentation continue   des taxes sur les carburants (env.60 % du prix ) provoque une très forte grogne  qui  se traduit par le blocage routier du 17 Novembre  !

Sans être partie prenante d’une manifestation de force , notre Association , observatoire local et  lanceur d’alerte des dérives ou gaspillages de NOTRE argent public, comprend  le bien fondé du mécontentement grandissant d’un  mouvement citoyen  !

 En dehors de quelques  Agglomérations Urbaines très importantes, tout déplacement est impossible sans véhicule. C’est donc la grande majorité des français  qui subit le poids de cette très lourde fiscalité « dite environnementale »  en augmentation constante !    (4éme budget de l’état)

 En réalité ces taxes présentées comme « vertes  » ne financent qu’une très faible partie de la transition énergétique et sont simplement  une variable d’ajustement pour le budget des dépenses publiques , avec toutes ses dérives et gaspillages……… !